Formation Yoga Nidra

Yoga du rêve et du sommeil, aussi appelé le « sommeil yogique »

« Arrive à une respiration intangible, concentrée entre les deux yeux, puis lorsque naît la lumière laisse descendre la Shakti (l’Energie) jusqu’au Cœur et là, dans la présence lumineuse, au moment de l’endormissement, atteins la maîtrise des rêves et connais le mystère de la mort elle­-même.» (Vijñâna Bhairava Tantra, 55)

Qu’est­-ce que yoga nidra ?

Nidra signifie le sommeil, au sens large. Il inclut les états de conscience que l’on traverse quand on est endormi, à savoir les états de rêve (svapna), de sommeil profond sans rêve (sushupti), et les micro­réveils (jagrat, l’état de veille).

Yoga, c’est un état. C’est l’état d’« union » entre l’intérieur et l’extérieur de « soi ». C’est l’état qui est expérimenté quand la conscience individuelle réalise et expérimente sa dimension absolue, qui est sa nature innée. Et comme le disent les textes classiques, cet état restera toujours indescriptible, mais expérimentable…

Quand on parle « des » yogas, on parle en fait de différentes pratiques d’entraînement qui ont pour but d’amener le pratiquant à reconnaître et à cultiver cet état de yoga.
Parmi elles, yoga nidra…

Yoga nidra prend donc comme terrain privilégié d’entraînement les mondes oniriques d’une part, et la source du sommeil profond d’autre part, sans toutefois négliger la « vie ordinaire ». C’est une voie de méditation, où il convient d’apprendre petit à petit à naviguer entre les différents états de la Conscience (la veille, le rêve, et le sommeil sans rêve) sans perdre le fil de la lucidité. Alors petit à petit se développe turya, « le quatrième état », celui qui connecte et transcende tous les autres…

Dans cette exploration on rencontrera des ′′états modifiés de conscience′′, des seuils, des portes, des failles, et on en profitera pour cartographier, poser des balises, apprendre à se repérer et à agir dans les endroits les plus reculés de la psyché par le biais des rêves éveillés, des rêves lucides, du sommeil profond …

Yoga nidra, à quoi bon?

L’aventure que constitue yoga nidra apporte tout un tas de bienfaits aux différentes « couches » (koshas) qui nous constituent. Cela commence bien sûr par ses effets sur le corps physique (annamayakosha). On apprend à mieux dormir, à mieux s’endormir, à se servir d’un manque de sommeil ou d’une grasse matinée, à se détendre en quelques instants, à déjouer les tensions, à mieux communiquer avec son organisme…

Le plan de l’énergie (pranamayakosha) est aussi concerné. On apprend à mieux respirer, à tirer plus d’énergie de l’environnement et des situations que l’on vit, …
Le plus significatif sans doute se situe sur le plan mental (manomayakosha). On apprend à observer son comportement, à connaître son fonctionnement, à utiliser ses potentiels. On explore sa personnalité, on joue avec ses idées, ses émotions, ses rêves, ses désirs, on déniche et on dénoue les conditionnements limitants, on dépose ses angoisses, ses anxiétés, on se construit un mental fort et

bienveillant, en vue finalement de le dépasser lui­même… En fait on forge et on aiguise l’outil qui sera gage de notre liberté personnelle !
Alors, au fil du travail on pénétrera naturellement dans les dimensions plus subtiles de la connaissance intuitive (vijnanamayakosha), et de la Joie, la félicité, la jouissance ou l’extase selon notre « vocabulaire personnel » (anandamayakosha).

Au-­delà, les mots ne s’expriment plus, seule compte vraiment l’expérience personnelle…

Yoga nidra, en pratique…

Comme tout yoga, yoga nidra se nourrit d’expériences. Pour partir en exploration voilà de quoi l’on se munira : de postures simples (asanas) et de souffles (pranayamas) adaptés à yoga nidra, de concentrations de toutes sortes (dharanas) sur des éléments classiques comme des sons (bijas, mantras), ou des formes (yantras et devatas).
Le retrait des sens (pratyahara) et l’état de méditation (dhyana) seront recherchés dans des pratiques de jour, de crépuscule, de nuit, dans des micro­pratiques et des pratiques longues, dans la vie de tous les jours comme dans des moments privilégiés.

Les enseignements de yoga nidra donnés ici sont principalement de tradition shivaïte­tantrique. Nous aborderons donc certains textes correspondant, ainsi que beaucoup de concepts classiques. Dans l’ensemble, nous suivrons la ligne directrice des points de vue du Samkhya et du Trika.

A qui s’adresse cette formation ?

La formation est ouverte à toute personne intéressée. Cependant, elle est particulièrement intéressante pour les hatha yogis, les thérapeutes, les insomniaques et les dormeurs invétérés, ou les yogis de tous poils…

Organisation de la formation

La formation se déroule sur deux ans, à raison d’une journée d’enseignement tous les deux mois, et de deux stages de 5 jours (un par an).
Le laps de temps entre deux modules est nécessaire pour pratiquer yoga nidra à son rythme, grâce aux supports fournis (CD, fascicule, annexes…) et/ou en autonomie.

Pour chaque formation yoga nidra il y a deux groupes : l’un à Marseille et l’autre à Grenoble (Monestier de Clermont).
Les groupes sont limités et il n’est pas possible de les intégrer en cours de route…

Les stages de fin d’année ont généralement lieu en Sud Isère ou dans la Drôme.

Participation obligatoire à l’ensemble du cursus pour se voir attribuer un certificat de formation.
Une pratique personnelle régulière est demandée, ainsi qu’un rendu final en fin de cursus.

Participation

Première année de cours (6 modules): 648 € à Marseille; 528 € à Grenoble
Stage de fin d’année en avril  2020 (5 jours) : 270 € l’enseignement
et ± 120 € l’hébergement en gestion libre (cela dépendra du gîte)
Deuxième année de cours (6 modules): 648 € à Marseille; 528 € à Grenoble
Stage fin d’année en avril 2021 (5 jours) : 270 € l’enseignement
et ± 120 € l’hébergement en gestion libre (cela dépendra du gîte)

Possibilité de payer en plusieurs fois ou par mois. Les tarifs sont adaptables aux situations particulières.
Les documents (CD audios, fascicules, annexes,..) sont inclus dans le coût.

Deux lieux de formation

MARSEILLE
Yama
66 rue sainte 13001 Marseille

GRENOBLE
Centre Socio Culturel Intercommunal Le Granjou
13 chez Chambons 38650 Monestier de Clermont

Année 1
Module 1

Monestier • Dimanche 10 mars 2019

Marseille • Dimanche 17 mars 2019

Relaxation et processus d’endormissement
Apprendre à avoir un sommeil plus lourd ou plus léger en fonction des besoins (asana et pranayama).
Sankalpa et le processus de création de la pensée.
Les 3 états de conscience ordinaires: la veille (jagrat), le rêve (svapna), le sommeil profond (sushupti) ; l’état quatrième et point de jonction entre les 3 états (turya).

Module 2

Monestier • Dimanche 5 mai 2019

Marseille • Dimanche 19 mai 2019

Le corps physique (la « couche de nourriture », annamayakosha)
Correspondances micro/macrocosme : investir les 5 éléments (mahabhuta) et les 7 tissus (dhatu).
Les trois états de conscience ordinaires, reliés aux trois « mondes » (bhuvana) et aux trois corps (sharira).

Module 3

Monestier • Dimanche 30 juin 2019

Marseille • Dimanche 7 juillet 2019

Le corps temple
Les portes de la perception et de l’action : les 5 sens et les 5 organes d’action (indriya). Première approche des circuits énergétiques (nadi). Le retrait des sens (pratyahara).

Module 4

Monestier • 15 septembre 2019

Marseille • Dimanche 22 septembre 2019

Prana, l’énergie ou force vitale (la « couche énergétique », pranamayakosha)
Investir les circuits (nadi), les lieux de force (adhara), les chakras, et les 10 souffles vitaux (pranavayu)

Module 5

Monestier • Dimanche 10 novembre 2019

Marseille • Dimanche 24 novembre 2019

Le mental (manomayakosha)
Observer et transformer.
L’instrument psychique (antahkarana) : le mental (manas), l’intelligence (buddhi), l’ego (ahamkara).
Investir la conscience profonde (chitta), reconnaître la pure conscience (chit).
Les 3 grands attributs (sattva, rajas, tamas).

Module 6

Monestier • Dimanche 12 janvier 2020

Marseille • Dimanche 2 février 2020

Chakras ; rêves lucides
La connaissance intuitive (vijñanamayakosha). La voie de la connaissance (jñana yoga/marga). Les 5 états de conscience et leurs sous-­états : types de veilles, rêves, sommeils et lucidités. La pratique avec les formes (yantra) dans les chakras.

Stage 1ère année
21 – 26 avril 2020

5 jours de pratiques avec les deux groupes réunis (Monestier et Marseille)

Année 2
Module 7

Monestier • Dimanche 11 mars 2018

Marseille • Dimanche 25 mars 2018

Les divinités (devatas)
Le guide intérieur (ishta devata).
L’ego et le déploiement de l’énergie spirituelle (kundalini).
La voie du cœur (bhakti yoga/marga).

Module 8

Monestier • Dimanche 6 mai 2018

Marseille • Dimanche 20 mai 2018

La Nature, la faune, la flore
Les animaux tutélaires (vahana), l’arbre à souhaits (kalpataru)…

Module 9

Monestier • Dimanche 1 juillet 2018

Marseille • Dimanche 8 juillet 2018

L’union (yoga)
Dualités/Unité, la Conscience­Energie (Shiva­Shakti).
Les 3 nœuds (granthi).
La sexualité universelle.
Jouissance et félicité de l’énergie (ananda), frémissement de la conscience.
Investir la « couche » de Joie ou félicité (anandamayakosha).

Module 10

Monestier • Dimanche 16 septembre 2018

Marseille • Dimanche 30 septembre 2018

Les trois temps (passé, présent, futur)
La loi de cause à effet (karma), l’ordre cosmique (dharma), les conditionnements et traces du passé (sanskara/vasana). La voie de l’action (karma yoga/marga).

Module 11

Monestier • Dimanche 18 novembre 2018

Marseille • Dimanche 2 décembre 2018

La mort
Résorption et manifestation des principes essentiels (tattva). Les ancêtres.

Module 12

Monestier • Dimanche 20 janvier 2019

Marseille • Dimanche 3 février 2019

Sushupti, le sommeil profond, conscient ?
Lumière, Son.
Moksha, libération de l’ignorance fondamentale.
Samadhi ?…

Stage 2ème année

Du mardi 16 au dimanche 21 avril 2019

5 jours de pratiques avec les deux groupes réunis (Monestier et Marseille)

Le contenu des modules est sujet à transformation en fonction du groupe et des besoins personnels, un des objectifs étant d’amener chacun à de plus en plus d’autonomie dans sa propre voie.

La vie est comme une bicyclette. Pour garder l’équilibre il faut avancer
Albert Einstein